Eric Delbergue : créateur et entrepreneur

Où es-tu né(e) et quelle est ta date de naissance ?
Je suis né à Tourcoing en 1971

Pourquoi avoir choisi Saint-Luc ?
Ma sœur était déjà à St Luc, en section « déco » , j’avais envie de découvrir le monde artistique sans avoir un choix bien particulier, je suis arrivé en 1ère observation à l’âge de 13 ans.

Quelle fut ta section et années suivies ?
Après mes 2 deux années d’observation, je suis arrivé en section « Photo », j’aimais beaucoup mais il me manquait l’apprentissage du dessin et j’ai, donc, intégré les Arts-Graphiques et là, ce fut le bonheur, je me suis très vite trouvé dans mon élément.

Peux-tu nous parler de ton parcours après Saint-Luc ?
Après ma 6ème AG, je suis parti sur Paris, j’ai intégré une école supérieure, l’I.S.A.P.
Le niveau d’étude que nous offre St-Luc m’a permis d’aller directement en 3ème année, un gros gain de temps et financier non négligeable.
A la fin de ces 2 années d’école supérieure, j’ai eu le droit au service militaire durant 10 mois.

Dès mon retour, j’ai travaillé comme créatif dans une société de décoration et événementiel, à l’époque, le rough était l’outil idéal pour présenter aux clients nos idées et propositions.
Au bout d’un certain temps, avec mon épouse (ancienne de St-Luc), nous avions envie de quitter Paris et de découvrir une autre région, ce fut chose faite en Normandie.
J’ai eu le plaisir de travailler chez Heller-Joustra, une société créatrice de jouet et de loisirs créatifs.
A mon arrivée, il y avait tout à créer ou à revoir. J’ai créé le service de communication,retravaillé l’image de marque qui était devenue vieillotte, une révision complète de la charte graphique, le design des nouveaux produits.
Mon job consistait à travailler avec l’équipe marketing pour étudier et créer les futurs jouets, de là, je travaillais sur le contenant et le contenu, le design, les couleurs, les notices, le packaging et toute la communication pour le lancement par le biais de catalogue, d’affiche, de stop-rayon, pub TV etc… et tout cela pour beaucoup de pays dans le monde.
Ce rôle de Directeur Artistique a duré 10 bonnes années et j’en garderai un excellent souvenir.

Par la suite, un de mes collègues m’a proposé de m’associer avec lui dans une nouvelle aventure… Celle-là n’avait plus rien à voir avec le domaine artistique mais j’y étais très sensible. En effet, jeunes parents, nous connaissions la difficulté pour faire garder nos enfants. L’idée était de créer une crèche inter-entreprise. Ce concept venait d’arriver en France et il commençait à faire des émules.
Dans cette nouvelle aventure, il a fallu convaincre et faire adhérer des entreprises dont les salariés avaient des besoins de garde pour leurs enfants et ce, par le biais d’une bonne communication, de création de l’image de notre entreprise, de plaquette, de site internet, etc… ce que je savais faire!
Cela fait maintenant 10 ans que notre société existe, de 2 nous passerons cette année à 300 collaborateurs et plus d’une vingtaine de crèches dans plusieurs régions de France. Il me reste toujours ce coté artistique à gérer comme la communication et l’image de la société ainsi que mes photos qui sont utilisées dans l’ensemble de nos plaquettes mais aussi le développement, l’architecture et l’aménagement des crèches.

Fais-tu appel à d’autres créateurs/intervenants dans ton travail ?
Faute de temps, oui, je travaille avec une agence de communication mais je ne dois pas être le client idéal, je connais toutes les techniques (PAO-DAO, impressions, mise page, etc…) et je sais ce que je veux au niveau artistique, ce qui peut, parfois, être frustrant pour un créatif.

Que gardes-tu comme souvenirs de St-Luc?
Saint-Luc est plus qu’une école, j’en garde un souvenir extraordinaire. J’ai rencontré des profs merveilleux, passionnés par leur métier et le plaisir de transmettre leur savoir.
J’ai la chance, 25 ans après d’être encore en relation avec eux.
Ce fut la même chose avec les élèves, j’ai gardé énormément d’amis, certains font partie de la famille. Ils sont devenus, architecte, graphiste, directeur artistique, photographe, peintre, décorateur et même certains sont devenus profs à St-Luc!..
Saint-Luc est une école de la vie, sa pédagogie reste unique. Beaucoup d’élèves qui arrivaient avec quelques lacunes scolaires, sortaient de cette école métamorphosés.
La qualité des cours reste une référence dans le monde artistique.

Un mot pour la fin ?
Un mot? Je dirais « Merci », merci pour ces belles années et si c’était à refaire, je les referais avec plaisir.

Le site de ma société : http://www.leaetleo.com/
Partager sur:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *