Ingrid Delebarre : Graphiste

” Peu importe le temps que cela te prend, persévère et n’abandonne jamais “

Où es-tu né et quelle est ta date de naissance ?

Je suis née en métropole Lilloise en France le 12 décembre 1991

Pourquoi avoir choisi Saint-Luc ?

Depuis la primaire, je savais ce que je voulais faire, ou plutôt être. Une artiste.

J’ai eu la chance d’avoir des parents qui m’ont laissé y aller dès la 1ere collège en 2004.

Quelle fut ta section et années suivies ?

J’ai entamé le cursus à 12 ans en 1er et 2ème observation. Arrivée en 3ème j’ai choisi la section art graphique jusqu’à la 7 ème car je n’ai pas voulu me contenter d’une seule discipline. Je voulais tout apprendre. Puis arrivée en supérieur je suis rentré en stylisme de l’objet (Design) pendant 2 ans jusqu’en 2013.

Peux-tu nous parler de ton parcours après Saint-Luc ?

J’ai alterné la freelance et l’événementiel pendant 3 ans afin de gagner mon pain pour finalement reprendre les études en alternance en 2016 afin de me spécialiser dans le numérique. j’ai obtenu mon diplôme en fin 2018. Je me suis mise à mon compte par la suite.

Après tes études, quelle a été ta carrière d’artiste ?

J’ai dû m’accrocher. C’est là qu’arrive la notion “d’être courageux”, de croire en soi et de passer au-dessus de ses peurs. Une mer calme n’a jamais fait un bon marin et j’ai mis du temps à le comprendre. Comme tout bon “Saint-Lucois”, j’avais la tête sous l’eau et j’ai nagé et à contre-courant, ça m’a pris du temps.

Quelle est l’influence de Saint-Luc dans ton parcours artistique ?

Cette école m’a permise de développer ma créativité, ma personnalité et alimenter mon imagination. Le fait d’être soi-même permet d’être ouvert aux autres. Je ne pouvais pas rêver mieux comme scolarité. C’est une grande famille qui apprend beaucoup sur les valeurs humaines. Cela a clairement décuplé ma perception. Parfois, j’ai eu l’impression face à des personnes venant de structure scolaire général, d’avoir un grain.

Saint Luc m’a construite pendant 9 ans, de mon enfance à ma vie de jeune adulte.

Quel est ton travail actuel et peux-tu nous le présenter ?

Je suis graphiste spécialisée en communication visuelle, peintre et illustratrice. J’utilise les outils print, web et également manuel afin de créer une bonne communication visuelle sur tout supports.

Cela peut passer par la création d’une identité visuelle, d’un logo, flyer ou autre support, à la création du web design d’un site ou de montage vidéo. J’ai également les compétences en photographie et mises en scène. Je suis un réel couteau suisse, et ce métier me permet de l’être.

J’utilise énormément le dessin dans mes créations, qui est pour moi la compréhension des bases de l’art pour créer une bonne communication qui fonctionne (C’est pour cela que j’ai choisi l’art graphique).

Actuellement je suis indépendante entre la région Lilloise et la Guadeloupe.

Quelle est ta démarche, ton message ?

Ma démarche est de partager mes compétences polyvalentes. et surtout d’être intègre à mon intuition et à mes rêves et de continuer à vivre de ce qui, pour moi, reste de l’art malgré tout.

Fais-tu appel à d’autres créateurs/intervenants dans ton travail ?

Pas pour des réalisations en commun. Mais pourquoi pas expérimenter la collaboration d’un projet. Au-delà de ça, je crée pas mal de visuels pour divers artistes de la scène.

Quel sont tes projets à venir?

Mes projets à venir sont de m’installer en Guadeloupe afin de partager ma connaissance spécialisée en communication visuelle que ça soit, manuel, print ou web.

A côté de mon entrepreneuriat, je veux retaper une vieille bâtisse, afin de construire sur le terrain, des gîtes autosuffisants ( et en projet commun d’ailleurs ). Cela me permettra de mettre en oeuvre mes valeurs écologiques en mêlant la conception manuelle qui reste une passion.

J’aimerais par la suite créer mon entreprise. et ainsi proposer des formations pour les jeunes pour qu’ils se développent dans l’infographie et le digital. Il y a un réel besoin dans les Dom Tom et je veux apporter ma pierre à l’édifice.

Vis-tu de ton travail ?

Ça commence tout doucement mais je ne subviens pas à tout les besoins financiers.

Ton travail t’épanouit-il ?

Je dirais même que c’est ce qui me réalise.

Quelles questions aimerais-tu que je te pose ?

Ingrid, est ce que tu vas au cinéma, et surtout après, est ce que tu baises ?

(comme ça, c’est fait, on passe à autre chose) :*

Un mot pour la fin ?

Sans l’obscurité de la nuit, on ne verrait pas les étoiles briller.

Mon Bloog : ingritdesigngraphi.wixsite.com/book

Insta : instagram.com/ingritdesigngraphic/

Partager sur:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *